A L T E R -

 

A L T E R - Altitude Laboratory, Transition Experiments & Research

A L T E R -  est un refuge pour l'art et la recherche situé à Chandolin, village perché à 2000m. d'altitude, dans le Val d'Anniviers, en Valais, au coeur de paysages alpins suisses présentant

un haut niveau de biodiversité. 

Cette association culturelle indépendante offre aux habitants de la vallée, aux artistes, aux scientifiques et aux autres penseurs et créateurs un lieu de rencontre avec la nature, du temps pour la recherche et un espace pour le développement artistique, scientifique et militant.

Imaginé par les artistes et curatrices Julie Beauvais et Horace Lundd, A L T E R -  est co-créé,

et co-élaboré par les acteurs de Chandolin.

A L T E R -  traverse les disciplines et les continents, invite et soutient les communautés du Val d'Anniviers ainsi que les équipes de chercheurs en résidence provenant d'autres régions de haute montagne à envisager ensemble des perspectives alternatives sur la relation avec notre planète et à explorer le possible, l'(in)pensable et l'imaginable.

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Durant la phase pilote (2022-2024), A L T E R -  explore de nouvelles perspectives sur les coopérations locales et globales pour un développement durable à l'aube de nouveaux défis

et dans un monde complexe et multipolaire.

Les biologies et les arts relient les humains et les écologies autres qu'humaines.

Le programme de résidence se concentre sur des thèmes tels que: les transitions énergétiques,

la transformation des écosystèmes, les interdépendances, l'histoire et les évolutions/spiritualités/ affects des communautés, les innovations, les technologies, le vivre-ensemble.

Les chercheurs et les acteurs locaux, soutenus par les institutions culturelles et éducatives, partagent leurs observations, mènent des expériences et des ateliers biocentriques, développent des études, réalisent des projets et partagent leurs créations lors d'événements publics. 

RÉSONANCES LOCALES ET TRANS-TERRITORIALES

A L T E R -  permet la rencontre et la cohabitation ponctuelle entre les habitants de Chandolin

et du Val d'Anniviers et un groups d'artistes et de scientifiques venant d'autres régions de haute montagne (à confirmer):  

- A L T E R -  2022 : Val d'Anniviers + chercheurs suisses LAPIS-EPFL / EDHEA / CIRM (Alpes) 

- A L T E R -  2023 : Val d'Anniviers + chercheurs d'Amérique latine (Andes)

- A L T E R -  2024 : Val d'Anniviers + chercheurs d'Inde (Himalaya)

Les observations et étapes de travail sont documentées et partagées:

- avec les habitants des villages de la vallée à travers des workshops, discussions, expositions, performances, installations etc... 

- avec une plus large audience à travers la plateforme online sur le website A L T E R - 

- dans d'autres régions de haute montagne dans le monde par le relais des institutions partenaires

IL S’AGIT DE PROPOSER UN ESPACE OUVERT, GÉNÉREUX,

DE RECHERCHE COMPARATIVE ET CRITIQUE SUR LES CONDITIONS ET LES POTENTIELS DE LA VIE HUMAINE. 

UN APPRENTISSAGE QUI CONSISTERAIT À SE LAISSER INSTRUIRE PAR LE MONDE.

 
file72j5eyta0q86vcnudo4.jpg

A L T E R -

Altitude Laboratory - Transition Experiments and Research

Refuge for Art & Research 2022-2023-2024

Lieu

Lieu de résidence : Chandolin

Activités et recherche : Val d'Anniviers

Format

Refuge pour l'Art et la Recherche à 2000m. d'altitude

Une résidence annuelle d'une durée de un à trois mois dans les Alpes pour un groupe de trois à cinq chercheurs associés aux habitants, aux communautés et aux infrastructures locales pour réaliser ensemble un projet expérimental

Phases

- Elaboration : 01.01.2021 - 31.12.2021

- Phase pilote : 01.01.2022 - 31.12.2024

- Phase d'expansion : 01.01.2025 - ...

 

Durée

- Une résidence de 30 à 90 jours par an

Focus 

Laboratoire annuel ponctuel et site specific associant :

- les communautés locales,

- des artistes : architecture, photographie, arts médias, arts plastiques, arts sonores, arts vivants, écriture etc... ,

- des scientifiques : études environnementales, géologie, biologie, anthropologie, sociologie, philosophie etc.... 

ORGANISATION​

Fondatrices 

A L T E R-  est une initiative de Julie Beauvais et Horace Lundd

 

Association  

Association à fonder, siège à Chandolin

 

Comité 

N.N. de Chandolin, N.N. de Zinal, N.N de Grimentz, N.N. de Ayer,

N.N. de St Luc, N.N. de Vissoie, N.N. de St-Jean

 

Circle of trust 

N.N., N.N., N.N., N.N., N.N, N.N.

 

Equipe 

Création et mise en réseau du programme de résidence et de recherche : Julie Beauvais, Horace Lundd (2021)

Curation et relation avec les partenaires : Julie Beauvais, Horace Lundd (2022, 2023, 2024)

Documentation des travaux et présentations : N.N

Gestion et entretien du lieu de résidence : Agence Jolival

Administration : N.N.

Comptabilité : Nicole Mudry

Attaché-e de presse : N.N.

Lieu de résidence (à préciser et à confirmer)

Zoc / Club Alpin...

 

Partenaires locaux (à préciser et à confirmer)

Liens et partages avec les activités, collectifs et infrastructures existants: remontées mécaniques, cabanes, restaurants d'altitude, alpages, menuiseries, ateliers divers, moulins, fours banals, musées locaux, jardins, parcours et sentiers, collectif Synergeons, Alpage de Cottier, Ecole de Vissoie etc...

Institutions partenaires (à préciser et à confirmer)

LAPIS - Laboratoire des art pour les sciences / EPFL,  EDHEA, SMART, Sustainable Mountain ArtSrishti Institute of Art, Design and Technology - Bangalore, UNIL - Centre Inerdisciplinaire de recherche sur la montagne


Soutiens espérés

Pro Helvetia - Fondation suisse pour la culture, Loterie Romande Valais, Canton du Valais - service de la culture, Commune d'Anniviers, Anniviers Tourisme

THE ANTHROPOCENE MARKS SEVERE DISCONTINUITIES;

WHAT COMES AFTER WILL NOT BE LIKE WHAT CAME BEFORE.

I THINK OUR JOB IS TO MAKE THE ANTHROPOCENE

AS SHORT/THIN AS POSSIBLE AND TO CULTIVATE WITH

EACH OTHER IN EVERY WAY IMAGINABLE EPOCHS TO COME THAT CAN REPLENISH REFUGE. 

 

 

INTENTIONS

  1. Créer un refuge pour l'art et la recherche inclusif et en partage, en co-élaboration et en co-création avec les habitants de Chandolin et du Val d'Anniviers.

  2. Tisser des liens entre les habitants et acteurs des anciennes communes - Ayer, Chandolin, Grimentz, Saint-Jean, Sain-Luc et Vissoie - du Val d'Anniviers en les intégrant   au projet dès la genèse de chaque résidence.

  3. Partager des performances, installations, expéditions, conversations, workshops à la croisée des sciences et des arts avec les habitants et visiteurs

  4. de la vallée en proposant un calendrier d'activités communes tout au long et à la fin des périodes de résidences.

  5. Ouvrir un espace pour des expériences biocentriques et entrer en dialogue avec l'environnement de haute montagne en transformation.

  6. Encourager l'intelligence collective et la transdisciplinarité en associant les habitants de Chandolin et du Val d'Anniviers à des équipes transnationales d'artistes,

  7. de chercheurs, de scientifiques. Ces équipes se concentrent simultanément sur l'étude des structures invisibles, des dynamiques et des interdépendances présentes

  8. sur le terrain et les rendent perceptibles.

  9. Observer les transformations, les mutations, les dégradations, la préservation, la restauration dues à l'anthropocène ou en réaction à celui-ci. 

  10. Nourrir la diplomatie des interdépendances, le subtil dialogue multi-espèces où les humains et les autres qu'humains sont entendus à égalité. Engager un échange conscient, où les humains et toutes les autres espèces présentes font partie d'un système de coopération.

  11. Documenter les résidences, échanges et projets par des textes, des interviews, des photos, des documents vidéo, des dessins, des enregistrements...

  12. Partager les découvertes et les observations avec un public plus large pendant et après les laboratoires via une plateforme multimédia (podcasts, vidéos, conversations online etc...)

  13. Construire des ponts entre différentes régions et communautés de haute montagne à travers le monde afin de valoriser les connaissances et la sagesse collectives et participer ensemble à la création des solutions dont nous aurons besoin localement et globalement.

 

 

 

ÉTAPES ET CALENDRIER

Phase de développement /2021 

- Co-création du projet A L T E R - avec les habitants de Chandolin

- Fondation de l'association A L T E R - dont le siège est à Chandolin

- Recherche des membres de l'association, des partenaires, des personnes et lieux ressources et guides dans le Val d'Anniviers

- Recherche et confirmation des partenaires institutionnels et des soutiens financiers  

- Mise en place du réseau local de partenariats logistiques

- Inventaire et sélection des écoles et programmes associés 

- Prise de contact avec des groupes de chercheurs déjà existants et formés d'artistes et de scientifiques (open call)

- Organisation du lieu de résidence à Chandolin, de sa gestion et de son entretien

- Création et mise en service du site internet et de la plateforme multimedia online

Phase pilote /2022, 2023, 2024 

- Lancement officiel d' A L T E R - auprès des collectivités locales et suisses

- Accueil d'une résidence annuelle d'une durée de un à trois mois 

- Durant la période de résidence et parallèlement aux recherches, organisation de workshops, de conversations, d'interventions artistiques, d'expositions etc...

 

Phase d'expansion /2025 - ...  

 

- Transmission de la curation à une nouvelle équipe

- Possibilité de développer le concept et d'accueillir plusieurs groupes de chercheurs par an ou d'allonger les périodes de résidence

 
 

 

 

RESEAU ET LIENS EN ANNIVIERS

(objectif 2021: intégrer à cette image les lieux / personnes partenaires d'ALTER- dans le Val d'Anniviers)

38158_32001800.jpeg

AND IT IS THIS VERY DISRUPTION, THE BREAKDOWN

OF OLD HABITS AND THE REBUILDING OF NEW ONES,

THAT CONSTITUTES OUR FEELING OF BEING ALIVE

AND IN THE WORLD. THE WORLD IS REVEALED TO US,

NOT BY THE FACT THAT WE COME TO HAVE HABITS,

BUT IN THE MOMENTS WHEN, FORCED TO ABANDON

OUR OLD HABITS, WE COME TO TAKE UP NEW ONES.

 

EQUIPES DE RECHERCHE ET DE DOCUMENTATION 

A L T E R - 

2022 - ALPES

EQUIPE DE CHERCHEURS

ACTIFS DANS LES ALPES

Un groupe artistes-scientifiques-activistes composé de cinq personnes max. déjà formé et actif dans une région de haute montagne installe ses recherches à Chandolin pour une période de 30 à 90 jours.

N.N.xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

N.N.xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

N.N.xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

N.N.xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

N.N.xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

CURATRICES, ORGANISATRICES, TRADUCTRICES

Julie Beauvais

- Horace Lundd

EQUIPE DE DOCUMENTATION 

Un-e photographe / artiste vidéo / illustrateur-trice / auteur-trice / artiste sonore local-e documente les étapes importantes de la résidence. 

N.N., xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

PÉRIODE ET LIEUX SPECIFIQUES

DU LABORATOIRE 

Si le groupe de chercheurs est basé à Chandolin durant la période de résidence, plusieurs lieux de recherche et de créations sont sélectionnés dans le Val d'Anniviers. La période de résidence (saison, durée) est décidée en fonction des besoins des chercheurs et de la disponibilité du lieu de résidence et des partenaires locaux. 

A L T E R -

2023 - ANDES

EQUIPE DE CHERCHEURS

ACTIFS DANS LES ANDES

Un groupe artistes-scientifiques-activistes composé de cinq personnes max. déjà formé et actif dans une région de haute montagne installe ses recherches à Chandolin pour une période de 30 à 90 jours.

N.N.xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

N.N.xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

N.N.xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

N.N.xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

N.N.xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

CURATRICES, ORGANISATRICES, TRADUCTRICES

Julie Beauvais

- Horace Lundd

EQUIPE DE DOCUMENTATION 

Un-e photographe / artiste vidéo / illustrateur-trice / auteur-trice / artiste sonore local-e documente les étapes importantes de la résidence.

N.N., xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

PÉRIODE ET LIEUX SPECIFIQUES

DU LABORATOIRE 

Si le groupe de chercheurs est basé à Chandolin durant la période de résidence, plusieurs lieux de recherche et de créations sont sélectionnés dans le Val d'Anniviers. La période de résidence (saison, durée) est décidée en fonction des besoins des chercheurs et de la disponibilité du lieu de résidence et des partenaires locaux. 

A L T E R -

2024 - HIMALAYA

EQUIPE DE CHERCHEURS ACTIFS DANS L'HIMALAYA

Un groupe artistes-scientifiques-activistes composé de cinq personnes max. déjà formé et actif dans une région de haute montagne installe ses recherches à Chandolin pour une période de 30 à 90 jours.

N.N.xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

N.N.xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

N.N.xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

N.N.xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

N.N.xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

CURATRICES, ORGANISATRICES, TRADUCTRICES

Julie Beauvais

- Horace Lundd

EQUIPE DE DOCUMENTATION 

Un-e photographe / artiste vidéo / illustrateur-trice / auteur-trice / artiste sonore local-e documente les étapes importantes de la résidence. 

N.N., xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

PÉRIODE ET LIEUX SPECIFIQUES

DU LABORATOIRE 

Si le groupe de chercheurs est basé à Chandolin durant la période de résidence, plusieurs lieux de recherche et de créations sont sélectionnés dans le Val d'Anniviers. La période de résidence (saison, durée) est décidée en fonction des besoins des chercheurs et de la disponibilité du lieu de résidence et des partenaires locaux. 

ORLANDOChandolin14©HoraceLundd.jpeg

ORLANDO, Opéra du nouveau paradigme

Par Julie Beauvais et Horace Lundd

En partie créé et filmé à Chandolin en 2017

En tournée en Europe et en Amérique latine en 2018, 2019, 2020

De retour à Chandolin et partagé avec les habitants et visiteurs du village en été 2020 Avec le soutien de la Commune d'Anniviers et d'Anniviers Tourisme

 

RÉFÉRENCES

Show More

"Par "crise de la sensibilité", j'entends un appauvrissement de ce que nous pouvons sentir, percevoir, comprendre, et tisser comme relations à l'égard du vivant. Une réduction de de la gamme d'affects, de percepts, de concepts, de pratiques nous reliant à lui. Nous avons une multitude de mots, de types de relations, de types d'affects pour qualifier les relations entre humains, entre collectifs,

entre institutions, avec les objets techniques ou les œuvres d'art, mais bien moins pour nos relations au vivant. Cet appauvrissement de l'empan de sensibilité envers le vivant, c'est-à-dire des formes d'attention et des qualités de disponibilité à son égard, est conjointement un effet et une part des causes de la crise écologique qui est la nôtre."

"C’est le « autre » qui est essentiel. Il dit toute une logique tranquille de la différence sur fond d’ascendance commune. (…) Un tout petit adjectif, si élégant dans son travail de reconfiguration cartographique du monde : il redessine à lui seul à la fois une logique de différence et une commune appartenance."

_Baptiste Morizot, Manières d'être vivant

"En travaillant ensemble, en se focalisant sur quelque chose de commun, tous les cercles, et la communauté elle-même, se renforcent."

_Starhawk, RÊVER L’OBSCUR, Femmes, magie et politique

"Etant donné les défis posés par la nécessité d'apprendre à vivre avec une variété toujours plus grande de formes de vie - qu'il s'agisse d'animaux de compagnie, de mauvaises herbes, d'animaux nuisibles, de commensaux, de nouveaux pathogènes, d'animaux 'sauvages', ou de 'mutants' technoscientifiques -, il est non seulement crucial mais aussi urgent de développer une manière précise d'analyser dans quelle mesure l'humain est tout à la fois distinct de, et en continuité avec, ce qui se trouve au-delà de lui."

_Eduardo Kohn, How Forests Think: Toward an Anthropology Beyond the Human

"Connaître une chose demande de croître en elle et de la laisser croître en soi, de telle manière qu’elle devienne une partie de ce que l’on est."

"Un apprentissage qui consisterait à se laisser instruire par le monde."

"Il s’agit plutôt de proposer un espace ouvert, généreux, de recherche comparative et critique sur les conditions et les potentiels de la vie humaine."

_Tim Ingold, FAIRE Anthropologie, Archéologie, Art et Architecture

"Nous n’acquérons pas de connaissance en nous situant hors du monde ; nous ne connaissons que parce que « nous » sommes dans le monde. Nous faisons partie du monde et participons à ses différents devenir."

_Karen Barad, Meeting the Universe Haifway

"This book argues that, to survive, we need to relearn multiple forms of curiosity. Curiosity is an attunement to multispecies entanglement, complexity, and the shimmer all around us."

"Landscapes shimmer when they gather rhythms shared across varied forms of life. Shimmer describes the coming in and out of focus of multispecies knots, with their cascading effects.

Yolngu cosmologies inform us; juxtaposed with the stories made available from many arts and sciences, vernacular and academic, we learn the liveliness of landscapes.

Landscapes enact more-than-human rhythms. To follow these rhythms, we need new histories and descriptions, crossing the sciences and humanities."

"As artists, we conjure magical figures, weave speculative fictions, animate feral and partial connections. We necessarily stumble. And try again. With every mark, difference haunts and struggles

to appear anew. Postcolonial historian Dipesh Chakrabarty points out that consideration of humanity as a geological force troubles the distinction between natural and human history, forcing us into

a new kind of historicity. The deep time of geology, climate, and natural science is collapsing into the historical time of human technology. Anthropos has become an overwhelming force that can build

and destroy, birth and kill all others on the planet. In the new histories and politics that we must form—and as the contributions to Arts of Living on a Damaged Planet demonstrate—we must share space with the ghostly contours of a stone, the radioactivity of a fingerprint, the eggs of a horseshoe crab, a wild bat pollinator, an absent wildflower in a meadow, a lichen on a tombstone, a tomato growing in an abandoned car tire. It is these shared spaces, or what we call haunted landscapes, that relentlessly trouble the narratives of Progress, and urge us to radically imagine worlds that are possible because they are already here."

 

_Elaine Gan, Arts of Living on a Damaged Planet: Ghosts and Monsters of the Anthropocene

"The Anthropocene marks severe discontinuities; what comes after will not be like what came before. I think our job is to make the Anthropocene as short/thin as possible and to cultivate

with each other in every way imaginable epochs to come that can replenish refuge."

"It matters what matters we use to think other matters with; it matters what stories we tell to tell other stories with; it matters what knots knot knots, what thoughts think thoughts,

what descriptions describe descriptions, what ties tie ties. It matters what stories make worlds, what worlds make stories."

"Our task is to make trouble, to stir up potent response to devastating events, as well as to settle troubled waters and rebuild quiet places."
 

_Donna J. Haraway, Staying with the Trouble: Making Kin in the Chthulucene

"Hard times are coming, when we'll be wanting the voices of writers who can see alternatives to how we live now, can see through our fear-stricken society and its obsessive technologies

to other ways of being, and even imagine real grounds for hope. We'll need writers who can remember freedom - poets, visionaries - realists of a larger reality.... We live in capitalism,

its power seems inescapable - but then so did the divine right of kings. Any human power can be resisted and changed by human beings. Resistance and change often begin in art."

 

_Ursula K. Le Guin, Excerpt from Ursula K Le Guin's speech at National Book Awards

du

"But I think we are called to go beyond cultures of gratitude, to once again become cultures of reciprocity.” 

"Science can be a way of forming intimacy and respect with other species that is rivaled only by the observations of traditional knowledge holders. It can be a path to kinship."

 

_Robin Wall Kimmerer, Braiding Sweetgrass: Indigenous Wisdom, Scientific Knowledge, and the Teachings of Plants

NEWSLETTER

 CONTACT

 

beauvaisjulie@gmail​​.com

+41(0)787721020

 SHARE

 

Instagram

Facebook